Description et culture du baobab chacal

Description

Espèce pachycaule particulièrement apprécié pour ses fleurs qui lui ont valu le surnom de 'rose du désert'.
Arbustes de 1-2 (-5-6)m de haut, généralement à tronc pachycaule mou de jusqu'à 1 (-5)m de haut prolongé de courtes branches épaisses et irrégulières, totalement glabres ou à l'extrémité pubescente. Certaines sous-espèces et variétés forment un vrai caudex enterré d'où partent des tiges verticales  Ecorce molle verte devenant gris-marron. Racines principales plus ou moins succulentes et racines secondaires fibreuses. Latex clair et toxique.
Feuilles simples, entières, de 5-15cm de long, sessiles ou faiblement pétiolées, glabres ou pubescentes, alternées en spirale en bout de branches, caduques.
Inflorescence en cyme concentrée, portant de petites bractées, à grandes fleurs blanches à rouges ou mêlant ces deux couleurs, actinomorphes, de 2,5-7cm de diamètre, hermaphrodites mais auto stériles, sans odeur, persistant deux à trois jours ou plus en climat doux. Fleurs formées de 5 petits sépales pointus, 5 pétales soudés à la base en tube de 2-5cm de long et aux 5 lobes libres et largement ouverts, 5 étamines soudées au sommet et formant ainsi un cône au-dessus du pistil, à anthères sagittées dépassant parfois du tube floral, 1 pistil formé de 2 carpelles soudés se prolongeant en un disque glutineux.
Fruit formé de deux follicules de 8-18cm de long sur 0,8-1,2cm de diamètre, écartés à recourbés vers l'arrière, déhiscents longitudinalement. Nombreuses graines de 7-16mm de long, présentant à chacune des 2 extrémités un plumet de soies fines brun pâle de 2-4cm de long.

Plusieurs sous-espèces correspondant aux formes extrêmes de cette plante assez variable sont généralement reconnues. Clé de détermination des sous-espèces (d'après G.D. Rowley (1999)):
1. Anthères enfoncées dans le tube floral:
1-1. Feuilles de 10-14 cm de long sur 5-8cm de large, légèrement pubescentes, brillantes, distinctement veinées; Corolle pubescente à l'intérieur de jusqu'à 5cm de diamètre
1-2. Feuilles de 1-3cm de large, légèrement pubescentes sur la face inférieure, discrètement veinées; Corolle glabre à l'intérieur de 6-7cm de diamètre: A. obesum
2. Anthères au niveau de l'ouverture du tube floral ou dépassant de celui-ci:
2-1. Feuilles fines et allongées:
2-1-1. Fines tiges pubescentes de 30 (-60)cm de long naissant d'un vrai caudex, feuilles linéaires de 7,5-10 cm de long sur 0,4-1,5cm de large, finement pubescentes, grisâtres et glauques; fleurs roses de 2,5cm de diamètre
2-1-2. Plante pachycaule, feuilles linéaire-lancéolées de 4-6cm de long, glabres, glauques, avec des marges ondulées
2-2. Feuilles oblongues à obovées:
2-2-1. Tronc imposant pouvant atteindre 5 (-6)m de haut, à très courtes branches, feuilles glabres et corolle très pubescente à soies bouclées et dressées
2-2-2. Plante au port variable, feuilles généralement glabres ou parfois pubescentes, corolle au moins partiellement pubescente à soies raides et plaquées: A. obesum ssp. obesum (Afrique subsaharienne, sud de l'Arabie et côte est de l'Afrique).

Culture

Conditions de culture tropicales, avec une température de 18 à 30°C en période de végétation. Une période hivernale de repos au sec n'est pas indispensable pour les formes à tronc pachycaule, et dépend surtout des conditions de culture: la plante peut aussi bien être mise au repos au sec pour un hivernage en serreAdenium obesum ssp. somalense et les formes à vrai caudex semblent avoir besoin d'une période de repos hivernal au sec bien marquée mais cela reste à vérifier plus précisément en culture pour certaines d'entre elles. La température peut également influer sur la couleur des fleurs.
Le substrat sera plutôt minéral et drainant, les Adenium poussant dans leurs milieux naturels dans des sols caillouteux ou sablonneux, acides comme calcaires. En culture, il est toutefois possible d'ajouter du terreau sans jamais que celui-ci, qui devra être bien décomposé et ne pas être issu de tourbe comme cela est souvent le cas dans le commerce, n'excède la moitié du mélange, idéalement le tiers, et les arrosages devront être adaptés en conséquence.
En période de végétation, les Adenium doivent être arrosés régulièrement, en laissant sécher les premiers centimètres de la surface du pot entre chaque arrosage, mais sans laisser la motte se dessécher totalement ce qui induirait une perte de radicelles et un arrêt de végétation préjudiciable à la floraison. Un apport d'engrais pour plantes fleuries, géraniums ou tomates par exemple pourra être pratiqué en période de floraison si on n'a pas pensé à mélanger un engraissubstrat.
Les Adenium en végétation apprécient également une bonne hygrométrie, avec des pulvérisations ou bassinages réguliers en été, ou en plaçant le pot sur une soucoupe d'eau remplie de billes d'argile pour éviter que le pot ne trempe continuellement dans l'eau. L'exposition doit cependant être chaude et ensoleillée si l'on entend privilégier un port compact avec de courtes branches et la floraison. En revanche le caudex ou la base du tronc ne s'épaississent bien qu'enterrés, leur croissance ralentissant nettement à la lumière. Aussi on évitera de déterrer trop tôt le haut de ce caudex si l'on souhaite avoir une plante à la base du tronc bien épaisse.
tempérée à 10°C, que maintenue en végétation dans un appartement à plus de 18°C. Dans le premier cas, des températures occasionnelles de 5°C la nuit sont acceptables pour les sous-espèces et cultivars les moins fragiles si la température remonte nettement au-dessus de 12°C en journée. à libération lente dans le

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×